Installer une mini-piscine dans son jardin

Avoir un petit jardin ne devrait pas pouvoir vous priver des plaisirs de la baignade ! Petites, faciles à installer et moins chères, les minis-piscines révolutionnent les petits jardins et les maisons de ville. Avec une multitude de modèles, elles s’adaptent à tous les espaces, même les plus restreints.

Découvrez toutes les raisons d’investir dans une mini-piscine pour votre petit jardin.

Choisir sa mini-piscine

Une piscine standard tourne habituellement autour des 20 m² ; les mini-piscines possèdent une capacité inférieure à 15 m². Généralement, leurs dimensions sont de 3 × 4 m : parfaite si vous manquez de place ! En outre, les bassins de moins de 10 m² ne nécessitent aucune démarche administrative ni permis de construire (à condition de ne pas se situer en zone protégée ou classée).

Mais la mini-piscine cumule bien d’autres avantages : par sa petite taille, elle est plus économique et son entretien est facilité (moins de produits, moins d’eau, moins d’électricité pour filtrer…). De plus, elle chauffe plus rapidement et peut s’aménager de multiples façons : zone de nage, spa, etc.

L’installation peut se réaliser dans un petit jardin mais aussi une terrasse, voire un balcon si celui-ci présente une surface suffisante.

Les différents types de mini-piscines

La mini-piscine se décline dans un large choix de matériaux et de formes, et s’adapte à tous les besoins :

  • Les formes : les mini-piscines rondes, carrées, rectangulaires ou octogonales : vous pourrez ainsi adapter la forme du bassin à votre extérieur.
  • Les matériaux : en béton, en bois, en acier ou en coque polyester.
  • Le type : il existe des mini-piscines hors-sol, semi-enterrée ou enterrée, ces dernières étant les plus onéreuses, car elle nécessite des travaux.

Et pour encore plus d’adaptabilité, vous pouvez également choisir un modèle à fond mobile : une fois la baignade terminée, ce bassin escamotable laisse place à une terrasse amovible.

Le couloir de nage format mini est également envisageable pour les amateurs de sport aquatique.

Une mini-piscine paysagée dans un petit jardin

L’installation d’une mini-piscine dépend du type de bassin que vous choisirez. Pour les modèles supérieurs à 10 m², elle nécessite une déclaration préalable auprès de votre mairie.

La mini-piscine autoportante ou en kit s’installe facilement. Toutefois, il est préférable de ne pas l’adosser contre un mur : vous devez pouvoir en faire facilement le tour pour vous faciliter son entretien.

Pour une piscine enterrée ou semi-enterrée, il est indispensable de faire appel à un pisciniste professionnel, au risque d’avoir des problèmes d’étanchéité. Après s’être assuré de la stabilité suffisante du terrain, il procédera à son terrassement. Puis, il réalisera le montage de la structure de la piscine. Enfin, il effectuera les différents raccordements et posera le revêtement.

L’emplacement de votre petit bassin a également toute son importance : prenez en compte l’exposition du soleil ainsi que les vents dominants, et choisissez un endroit à l’abri des regards.

Aménager sa mini-piscine

La mini-piscine s’intègre parfaitement dans un petit jardin, à l’angle de votre mur de clôture ou longeant votre terrasse. Petite astuce pour intégrer parfaitement le bassin dans le paysage : accordez le matériau des margelles à celui de son environnement : muret en pierre naturelle, mur coloré, palissade en bois, haie végétale, etc. Vous pouvez également ajouter une touche décorative tout autour du bassin, avec des pierres ou du sable par exemple.

Jardin zen, exotique, récup’ ou ethnique, tous les styles sont possibles !

Sur une terrasse, vous pourrez aménager un espace cosy avec du mobilier détente :chaises longues, transats et pourquoi pas un hamac. Choisissez du mobilier tendance pour aménager un coin convivial : pourquoi ne pas installer un petit coin barbecue ?

Accessoiriser sa mini-piscine

Tirant leur avantage dans les plus petits recoins, les mini-piscines peuvent être agrémentées de toutes sortes d’options, de la même manière qu’un bassin standard.

Dans un premier temps, pensez à sécuriser votre piscine avec un abri adapté, surtout si vous avez des enfants. Pour les budgets plus restreints, vous pouvez investir dans une bâche, une couverture ou un volet roulant pour protéger l’eau des saletés (et empêcher les chutes !). Généralement, les mini-piscines en kit contiennent tous les accessoires d’entretien nécessaires : épuisettes, aspirateur, pastilles de chlore, etc.

Selon vos envies, vous pouvez aménager un bassin sportif en installant un système de nage à contre-courant, ou un arc de nage. Pour profiter d’un espace de détente et des bienfaits de la balnéothérapie, il est possible d’installer des buses de massage, divers éclairages, des assises, des escaliers… Vous pouvez même intégrer une plage immergée à la conception, pour assurer une entrée dans l’eau tout en douceur.

Ces différentes options sont déjà prévues dans les mini-piscines en kit, mais peuvent également se prévoir lors de la conception d’un bassin enterré et maçonné.

Ne lésinez pas sur le mobilier relaxant et la décoration : projecteurs extérieurs, pots de fleurs, cascades… Enfin, n’oubliez pas de protéger votre espace de baignade du soleil avec des voiles d’ombrages, un parasol ou des arbres (il en existe à croissance rapide, avec un feuillage dense et persistant).

Le prix d’une mini-piscine

Le prix d’une mini-piscine dépend du type que vous souhaitez installer :

  • Une mini-piscine en kit coûte environ 2 000 €.
  • Une mini-piscine semi-enterrée coûte environ 5 000 €
  • Une mini-piscine enterrée coûte entre 6000 et 9 000 €.

A titre comparatif, une piscine taille standard coûte entre 10 000 € et 60 000 €.

Conseils et astuces pour aménagement des espaces verts