Créer un petit jardin de cactus et plantes grasses

Vous craquez pour les jardins d’inspiration méditerranéenne ? Avec environ 2500 espèces aux textures, formes et couleurs variées, les cactées laissent d’infinies possibilités d’aménagements ! Bien installées, ces plantes vous demanderont peu d’entretien ; contrairement aux idées reçues, de nombreux cactus peuvent résistent au gel en hiver.

Voici comment créer un joli jardin miniature aux touches exotiques.

Choisir vos cactus et succulentes

Pour aménager vos massifs de cactées, privilégiez des espèces adaptées à une culture extérieure, qui résisteront aux variations climatiques. Prenez en compte :

  • Leur résistance au froid et au soleil,
  • Leur type de culture : pleine terre ou en pot,
  • Leur floraison,
  • La rigidité de leurs épines, notamment si vous avez des enfants.

Choisir ses cactus

Parmi les espèces de cactus les plus adaptées à un usage extérieur, on retrouve les variétés Opuntia et Echinocereus, très résistantes au gel et à l’humidité. Ces 2 variétés comptent de nombreuses sous-espèces, dont voici quelques exemples :

  • Supportant quelques courtes gelées : Opuntia robusta, Astrophytum capricorne, Echinecerus perbellus, Disocactus speciosus,
  • Gelées légères jusqu’à – 5° : echinocactus grusonii, Echinocereus polyacantbus, Opuntia patagonica, Echinocereus rigidissimus,
  • Jusqu’à – 10° : Oreocereus trollii, Echinocereus coccineus, Opuntia Elata, Opuntia celsianus…

Bon à savoir : Si certaines espèces de cactus sont rustiques, c’est parce qu’ils proviennent de régions désertiques du Monde où les nuits sont très froides. En hiver, ils entrent alors en phase d’hivernage : leur métabolisme se réduit et entre en déshydratation partielle pour leur permettre de survivre jusqu’au printemps !

Choisir ses plantes grasses

Les succulentes se déclinent en plus de 1200 espèces, pleines de couleur et de formes différentes. Parmi elles, on distingue quelques familles telles que :

  • Les agavacées, comme l’agave, le bambou, la cordyline, le dragonnier, le yucca…
  • Les crassulacées, comme le cotylédon, l’aeonium, la crassule…
  • Les liliacées, comme l’aloe vera,

Vous pouvez alterner des espèces tapissantes, comme le delospermas, la joubarbe, l’anomium et le sedum, avec des variétés aux silhouettes plus spectaculaires comme les agaves ou certains grands cactus.

N’hésitez pas à harmoniser les couleurs dans votre agencement : le feuillage et les fleurs des succulentes offrent de magnifiques nuances dans les tons jaunes, rouge, violet, rose ou orange. Et pour les mettre davantage en valeur, disposez un gravier décoratif aux tons neutres qui fera ressortir leurs belles couleurs.

Aménager votre jardin de cactées

L’emplacement

La majorité des cactus ont besoin d’une exposition ensoleillée et à l’abri du vent. Attention toutefois aux plantes que vous sortez d’abris, qui seront plus fragiles aux rayons brûlants. Voici les emplacements favorables aux cactus et plantes grasses :

  • Contre un mur de votre maison, idéalement exposé plein Sud,
  • Le long de votre clôture,
  • Dans une pente, en évitant de les mettre au pied pour éviter l’eau stagnante,
  • En les aménageant au sommet de talus, ce qui facilitera la captation du soleil.

Évitez de les placer en creux dans le jardin, car ils accumulent plus facilement l’humidité. Ne serrez pas trop les plantes, et espacez-les à des intervalles irréguliers pour un effet de rocaille naturelle !

Le substrat

Contrairement aux plantes vertes, qui nécessitent un apport en matières organiques, les cactées ont besoin d’une part importante d’éléments minéraux. En effet, l’ennemi n°1 des plantes méditerranéennes est l’humidité, car l’eau stagnante a tendance à pourrir leurs racines et risquerait de développer des maladies. Le substrat de vos succulentes doit donc être sec et bien drainé.

Pour assurer le bon développement de vos cactus, privilégiez un terreau composé d’au moins 30 % d’éléments minéraux drainants. Il peut s’agir de sable de rivière, de petit gravier, de pouzzolane, de vermiculite ou de perlite. Vous pouvez également ajouter quelques vieilles tuiles en terre cuite concassées.

Le terreau du commerce n’est pas toujours la solution idéale, car il contient des matières organiques qui retiennent trop l’eau. Utilisez-le plutôt en complément d’un mélange maison, que vous adapterez en fonction de l’espèce de plante.

Bon à savoir : ajoutez de la poudre de charbon de bois à votre mélange : elle permettra d’éviter la prolifération de maladies fongiques.

Une fois vos plantations réalisées, apportez une fine couche de gravillons en surface : en plus de drainer l’humidité en trop, ils restitueront la chaleur accumulée le jour et empêcheront les mauvaises herbes de pousser. Le pH du sol devra se situer entre 5 et 6,5.

La culture en pot

Pour la culture en pot, le choix du contenant a toute son importance. Privilégiez des pots en terre cuite non émaillés : ce matériau permet les échanges gazeux tout en facilitant l’évaporation naturelle de l’eau.

N’oubliez pas de trouer le fond et d’y ajouter une couche drainante à environ 20 % du pot (billes d’argile, gravier, pouzzolane…). Un ajout de matières minérales de granulométrie élevée permettra une bonne aération de la terre.

L’entretien d’un jardin de cactus

Une fois plantés, les plantes grasses et les cactus se font vite oublier ! L’essentiel est de leur offrir une exposition suffisante et un sol parfaitement drainé : vos cactées pousseront alors sans problème.

Limitez la fréquence des arrosages, et laissez la terre sécher entre chaque intervention. Vous pouvez réaliser des apports d’engrais toutes les 3 à 6 semaines, entre avril et la mi-août. Utilisez un engrais spécial pour cactées et plantes grasses, riche en phosphore et potassium.

Retirez régulièrement les fleurs et feuilles fanées : gorgées d’humidité, elles pourraient faire pourrir le reste de la plante. Soyez attentif aux nuisibles comme les cochenilles farineuses ou à coque cireuse, et aux araignées rouges.

Pour aller plus loin, découvrez comment aménager un somptueux jardin exotique !

Conseils et astuces pour aménagement des espaces verts