Quelles plantes aromatiques en pot ?

Basilic, persil, romarin, sauge, coriandre, estragon : cuisiner avec ses propres aromates est un véritable régal. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un jardin ou un grand potager pour se lancer dans la culture de ciboulette, de thym, de menthe ou de basilic. Une jardinière sur un bacon ou quelques pots sur un rebord de fenêtre dans la cuisine suffisent pour planter et regarder grandir ses herbes fines. Lisez notre article et laissez-vous tenter par ces plantes aromatiques en pot à cultiver chez soi.

Quelles plantes aromatiques en pot choisir ?

Pour réussir vos plantations, choisissez vos plantes aromatiques en pot en fonction de l’ensoleillement dont elles ont besoin.

Les plantes aromatiques en pot nécessitant un fort ensoleillement

Les herbes aromatiques de Méditerranée se plaisent au soleil et ne demandent que peu d’eau. Il s’agit entre autres du thym, de la sarriette, du romarin, de la sauge, de l’origan…

Les plantes aromatiques en pot demandant un bon ensoleillement

Beaucoup de plantes aromatiques ont besoin de soleil, aiment la chaleur, mais ne supportent pas la sécheresse. Pour celles-là, il faudra un endroit bien ensoleillé, mais aussi de l’eau en abondance. En voici la liste : l’aneth, le basilic, la ciboulette, la coriandre, l’estragon, la mélisse, la verveine, la citronnelle…

Les plantes aromatiques en pot préférant l’ombre et le soleil

Le persil frisé et le persil plat s’épanouissent à l’ombre comme le cerfeuil quoique cette plante aromatique prospère également dans la mi-ombre. La menthe, quant à elle s’adapte à toute exposition en montrant une même vitalité sous le soleil à l’ombre ou dans la mi-ombre.

Où faire pousser ses plantes aromatiques en pot ?

Dans une jardinière sur le balcon ou près d’une fenêtre dans la maison ? Les plantes aromatiques sont-elles plus épanouies à l’extérieur ou à l’extérieur ? On répond à votre question.

Faire pousser ses plantes aromatiques en pot à l’extérieur

En règle générale, toutes les plantes aromatiques se plaisent en extérieur. Certaines donnent de bien meilleurs résultats lorsqu’on les plante à l’air libre. L’aneth et la ciboulette en sont de parfaits exemples. À défaut de les planter en pleine terre, installez vos plantes aromatiques sur le balcon dans une jardinière suspendue ou dans des pots séparés posés au sol et pensez à leur donner de l’eau en quantité suffisante. Si vous constatez que le soleil est trop ardent avec votre plantation, n’hésitez pas à lui trouver un endroit avec un peu d’ombre.

Faire pousser ses plantes aromatiques en pot à l’intérieur

Du moment que votre pièce bénéficie d’une exposition suffisante (6 à 8 heures de soleil quotidien) et d’une bonne aération, vous pouvez installer votre plante aromatique en pot à peu près n’importe à l’intérieur de la maison, même en hiver. Choisissez un rebord de fenêtre dans la cuisine ou une étagère dans le salon et restez attentifs aux détails qui peuvent signaler un problème. Des taches sur les feuilles peuvent indiquer un excès de soleil. Des tiges très longues portant des feuilles atrophiées annoncent au contraire un manque de soleil. Quelle que soit la saison, n’oubliez pas de donner l’eau dès que la terre est sèche.

Semis ou repiquage : quelle solution pour ses plantes aromatiques en pot ?

En fonction de la variété d’herbe aromatique en pot et/ou du degré de difficulté à la faire démarrer, vous pourrez opter pour la solution du semis ou du repiquage.

Les semis des plantes aromatiques en pot

Si vous souhaitez semer vos plantes aromatiques, choisissez une bonne terre et optez de préférence pour des graines bio, leur prix n’est pas beaucoup plus élevé les graines traditionnelles, mais leur qualité est nettement supérieure. Comme pour la culture des fruits et des légumes, les graines bio sont la garantie de produits sans traitement chimique ni pesticides et naturellement plus résistants. Question calendrier, il faut savoir que les semis de ciboulette, de basilic, de romarin, de coriandre et de menthe se planifient entre février et mai. Les semis de mélisse, d’aneth et d’origan sont à prévoir entre mars et septembre, alors que les semis de thym, d’estragon, de cerfeuil, de coriandre et de persil interviennent d’avril à juin.

Le repiquage des plantes aromatiques en godets

Pour simplifier la culture de vos plantes aromatiques, optez pour l’achat de plant en godet disponible en pépinière. Avant de commencer le repiquage, vérifiez que vous disposez des produits nécessaires comme le terreau pour réussir vos plantations. Après avoir baigné vos godets dans l’eau pendant une dizaine de minutes, dégagez les plants de leurs pots et procédez au repiquage, soit dans une jardinière soit dans des pots séparés. Une fois que le terreau est bien tassé autour des plants, arrosez généreusement. Vous pouvez également opter pour un kit jardinage prêt à l’emploi disponible sous forme de mini serre à installer dans sa cuisine ou son salon.

Quelles fleurs et herbes aromatiques en pot planter ensemble ?

Il est possible de semer plusieurs variétés d’herbes aromatiques dans une même jardinière. Le persil, l’estragon, la ciboulette, le basilic et la coriandre font bon ménage pour peu qu’on choisisse un sol frais et une exposition mi-ombre. Peu gourmand en eau, le thym, le laurier et le romarin partagent le même goût pour le soleil ou le sol chaud.
En revanche, la menthe nécessite d’être isolée dans un pot individuel pour ne pas envahir l’espace de ses voisines. Pour varier les plaisirs, pourquoi ne pas cultiver vos plantes aromatiques avec des fleurs gracieuses et odorantes comme la lavande, la camomille ou la bourrache ? Ainsi bénéficierez-vous d’un jardin potager de poche haut en couleur et riche en parfum !

Conseils et astuces pour aménagement des espaces verts