Des plantes faciles à contenir

Avec des manières intelligentes, un petit jardin peut devenir une zone de plantation magnifique et suffisamment aérée. Si vous ne disposez que d’un espace réduit pour votre jardin, vous devriez faire en sorte de contenir les plantes pour éviter leur prolifération inappropriée.

bannir les plantes envahissantes de votre petit jardin

Un petit jardin est facile à entretenir, certes, pour un peu que vous sachiez sélectionner quelles plantes pour un petit jardin. En effet, certaines variétés de végétaux poussent tellement rapidement et en abondance que contenir les plantes relève parfois du parcours de combattant. Il en est ainsi de celles à croissance vigoureuse et celles traçantes dont les drageons, ou encore les rhizomes peuvent coloniser rapidement toute la zone de plantation et compromettre ainsi le développement des autres plantes qui les entourent. Ainsi, pour mieux entretenir votre petit jardin, vous devriez bannir les plantes envahissantes afin d’éviter l’expansion incontrôlable, ou bien faire en sorte de contenir les plantes grâce à des méthodes et astuces pratiques.

Comment éviter l’expansion incontrôlable

Les plantes dotées de rhizomes, tel que le bambou, les roseaux, le rosier grimpant, le faux acacia? donnent de nombreux rejets en surface et tendent à envahir rapidement toute la zone en anéantissant parfois tous les autres végétaux environnants. Il importe alors de contenir les plantes et de les tailler régulièrement en préservant, bien évidemment, le support. De même, dès l’apparition des racines ou rhizomes en surface, vous devriez les sectionner et les éliminer aussitôt. En cas de colonisation d’une pelouse, vous devriez immédiatement tondre celle-ci. Dans le cas des semis spontanés de plants à fleurs vivaces tels que Valériane, oenothère?, qui tendent à se propager rapidement sur toute la surface, et que vous avez du mal à bannir les plantes envahissantes, éliminez seulement les feuilles, tiges, bourgeons et fleurs fanés. De même, arrachez les plants morts.

Autres méthodes d’éviter l’expansion incontrôlable

Il importe surtout d’éviter l’expansion incontrôlable des rhizomes des plantes dont les rejets sont souvent fatals aux dallages, aux murs et aux végétations voisines. Pour ce faire, la pose d’une barrière antirhizomes est toute indiquée. Celle-ci consiste en une bordure en polypropylène rigide ou semi-rigide que vous tendrez autour des pieds des végétaux pour contenir les plantes. Cette matière est vendue au mètre dans le commerce. La bordure devra être suffisamment enterrée de manière à contenir les rhizomes et les empêcher d’envahir l’espace souterrain. En revanche, les rhizomes vont pousser en hauteur et il vous sera facile, par la suite, de les sectionner ou de les tailler selon la variété des plantes. La bordure antirhizomes est facile à installer :

  • Creusez une tranchée d’une profondeur de 50 cm environ.
  • Déroulez la bordure dans cette fosse sur toute la longueur désirée, en laissant quelques centimètres au-dessus de la surface du sol
  • Rebouchez la tranchée avec de la terre et tassez surtout sur les jointures, en veillant à ce que la bordure ne soit pas facilement emportée par les eaux de pluies ou d’arrosage

Afin de s’assurer du bon fonctionnement de cette bordure, il est conseillé de plier légèrement toute la partie supérieure de la barrière vers l’intérieur de la zone à protéger

Par ailleurs, chaque espèce de végétaux requiert un entretien spécifique au fil des saisons. Si vous souhaitez contenir, par exemple, le rosier grimpant, il faudra tailler les branches envahissantes dès la fin de la floraison et ne garder que le support principal. Le faux acacia, pour sa part, doit être taillé 2 à 3 fois par an.

Pour en savoir plus :