Délimiter son jardin avec une palissade

La palissade est une clôture traditionnelle faite de panneaux de bois, ajourés ou non. Esthétique et résistante, elle offre un caractère authentique à votre extérieur et se décline en plusieurs usages : brise-vue, délimitation et clôture du jardin, support pour plantes grimpantes… Avec sa diversité de modèles, vous trouverez à coup sûr un modèle assorti à vos extérieurs !

Voici tous nos conseils pour choisir et installer une palissade dans votre jardin.

Choisir le modèle de palissade

Esthétique et résistante, la hauteur des palissades offre une intimité totale dans votre jardin ou terrasse. Sa variété de modèles permet une grande personnalisation, en choisissant les dimensions, l’essence ou encore la teinte qui se marie le mieux avec votre extérieur.

Selon vos besoins, vous pouvez l’utiliser :

  • Pour délimiter votre jardin ou un espace dédié comme le potager,
  • Abriter une terrasse du vent,
  • Comme brise-vue,
  • Pour ombrer une partie du jardin,
  • Comme support pour plantes grimpantes…

En revanche, le bois nécessite un entretien régulier et contraignant : il faudra le traiter et le lasurer afin qu’il ne pourrisse pas, et qu’il conserve sa couleur d’origine.

Les types de palissades

On distingue 2 grandes familles de palissades :

  • La palissade pleine, qui ne comporte pas d’espace entre les lattes de bois,
  • La palissade ajourée, espacée pour laisser passer la lumière.

Généralement, les panneaux de clôture sont préfabriqués et vendus en kits prêts à poser. Les lamelles sont soit en bois naturel, si l’on souhaite conserver une esthétique avec du cachet, soit en bois composite pour un entretien amoindri (mélange de fibres de bois et de résine).

Pour accorder votre palissade à votre jardin, vous pouvez choisir différents types :

  • La palissade en bois de type persienne, composée de lattes de bois inclinées et posées horizontalement. Elles sont idéales comme brise-vue.
  • La palissade en bois tressé : généralement en noisetier, ces panneaux présentent un tissage à l’effet très naturel.
  • La palissade bois à croisillons : cette palissade ajourée présente des bâtonnets de bois croisés. On peut augmenter le degré d’occultation en l’utilisant comme support pour des plantes grimpantes.
  • La palissade de lamelles en bois : palissade traditionnelle en bois naturel ou composite, les lamelles peuvent être horizontales ou verticales, et plus ou moins espacées selon l’occultation souhaitée.

La personnalisation

Du plus rustique au plus contemporain, vous pouvez personnaliser le design de votre palissade à travers le choix des dimensions, des essences de bois et des finitions.

En termes de dimensions, les palissades peuvent aller jusqu’à 2 m de hauteur, afin d’atteindre une intimité totale. Les longueurs peuvent aller de 0,90 m à 1,80 m. La plupart du temps, les lames horizontales sont fixées entre deux montants verticaux, et clouées sur de lisses horizontales. Une traverse peut être tissée au milieu du panneau. La plus classique des palissades se compose de planches à la verticale, assemblées sur des traverses horizontales.

Dans un second temps, l’essence choisie déterminera l’esthétique de la clôture, ainsi que son entretien. Vous pourrez choisir entre 3 types :

  • Le bois tendre non traité : il s’agit d’essences de résineux (pin, sapin, épicéa…). Cette option est la moins chère, mais aussi la moins durable ; le bois nécessite un traitement contre l’humidité.
  • Le bois tendre imprégné : traité avec des produits de protection, il est résistant à l’humidité et peut durer entre 10 et 15 ans.
  • Le bois dur : il provient de feuillus comme le chêne ou le châtaignier, ou d’arbres exotiques comme le bambou, l’ipé ou le teck. Très robuste, il ne nécessite aucun traitement et peut durer entre 15 et 25 ans pour le bois dur Européen, jusqu’à plus de 25 ans pour un bois dur tropical.

Il existe également des palissades, qui combinent bois et béton pour créer des murets. Elles sont plus onéreuses qu’une simple clôture en bois.

L’extrémité des planches peut être travaillée en différentes formes : feston, dents-de-scie… Les lamelles peuvent même être teintées ou peintes au coloris de votre choix. On peut retrouver des palissades à effet treillis bois, avec un cadre sculpté, des entrelacements sophistiqués…

L’entretien de votre palissade

Il est essentiel de traiter sa palissade contre l’humidité, les moisissures et les insectes. Pour préserver son aspect d’origine, il est recommandé d’appliquer une lasure ou une peinture microporeuse tous les 2 ans. Vous pouvez utiliser un saturateur, qui nourrit le bois en profondeur et évite qu’il ne se fende.

Les traitements représentent un coût et de heures de travail non négligeables !

Le prix d’une palissade

Le prix d’une palissade dépend de sa qualité, de l’essence de bois utilisée et de ses dimensions.

La fourchette peut s’étendre de 10 à 70 €/m² pour une palissade en panneaux, et de 50 à 100 €/m² pour une palissade à lames verticales.

Concernant les prix selon les essences de bois, voici un ordre d’idée pour 1,50 de hauteur :

  • Pin et sapin : de 10 à 100 €/m.
  • Chêne et châtaigner : de 100 à 200 €/m.
  • Bois exotiques : 150 et 250 €/m.
  • Bois composite : entre 100 et 230 €/m.

Un ajout de muret de soubassement vous coûtera entre 150 et 250 € de plus.

A cela, il faudra ajouter le prix de pose d’un professionnel, qui peut varier de 40 à 60 € de l’heure.

Conseils et astuces pour aménagement des espaces verts