Fractionnez l’espace en plusieurs zones

Près de la moitié des jardins des Français consistent en des dimensions modestes, avec une superficie inférieure à 250 mètres carrés. Le petit jardin est en voie de devenir la norme dans l’Hexagone. Ces espaces s’avèrent difficiles à aménager.

Pourtant, il existe plusieurs stratagèmes qui permettent d’optimiser l’espace d’un jardin et le faire paraître plus grand. Découvrez nos astuces d’aménagement dans notre série d’articles intitulée « comment agrandir l’espace d’un jardin visuellement ».

Créer l’illusion de grandeur en fractionnant l’espace

Il existe diverses possibilités pour conférer l’illusion d’une superficie plus grande, notamment celle de fractionner l’espace du petit jardin en plusieurs zones.

Le fait d’aménager un espace extérieur en deux ou trois zones distinctes a pour effet de multiplier les centres d’intérêts. L’œil voyage entre les ambiances différentes et décors, en percevant l’espace plus grand que la réalité.

Il suffit de succéder de menus espaces en les reliant entre eux par un fil conducteur, comme un chemin de jardin traversant les diverses zones d’un matériau uniforme.

Un certain cloisonnement peut a priori paraître contradictoire

L’idée derrière la séparation en plusieurs zones du petit jardin, c’est d’effacer les limites réelles. Puisqu’il n’est pas évident de découvrir la totalité d’un jardin d’un seul coup d’oeil, les architectes paysagistes jouent justement sur cette évidence pour délimiter différentes zones.

Des éléments architecturaux peuvent être utilisés pour séparer physiquement les zones, comme des murets de petite taille, ou encore des clôtures semi-transparentes.

Plusieurs utilisent les végétaux pour créer des délimitations, entre autres à l’aide de :

  • haies d’arbustes étroites bien taillées de petite hauteur, notamment Cupressus macrocarpa ?Goldcrest’;
  • treillage ou palissade recouverte de plantes grimpantes telles que des clématites;
  • zone de bambous Liquidambar ?Splender Silhouette’;
  • alignement de jardinières contenant des arbustes sur une terrasse;
  • graminées poussant dans un carré de potager design sur roulettes.

Composer avec les éléments sur trois axes

Une petite parcelle de terrain peut se transformer en véritable coin de paradis grâce à un aménagement astucieux, de l’ingénierie et beaucoup de créativité.

  • Jouer avec la profondeur

D’abord, divisez temporairement l’espace en trois parties égales (avec des plantes en pots ou des piquets).

Puis, rallongez l’une des zones de 30%, afin d’obtenir trois espaces de dimensions différentes.

Par exemple, une première zone terrasse avec table et chaises, séparée par une seconde zone verte de végétaux, et au fond de la parcelle, une troisième zone de détente et repos avec lit de jardin ou banquettes alignées le long du muret. Un étroit sentier traverse la zone de végétaux pour conduire à la zone du fond.

  • Juxtaposer des couleurs contrastantes

La première zone peut consister en une terrasse rehaussée de couleurs vives, comme des plantes en jardinières (géraniums, pensées, etc.). Cet espace reçoit généralement moins d’ensoleillement : préconisez des plantes adaptées aux emplacements mi-ombragés.

Dans la partie végétalisée du jardin, cultivez des plantes de taille moyenne. Assurez-vous qu’elles conservent un effet visuel attrayant au cours de l’hiver. Votre jardin devrait être esthétique pendant plusieurs saisons.

Optez pour des couvre-sols qui conféreront un aspect quasi sauvage, en alternant les teintes « froides » de verts foncé, gris, argenté, et bleu. Cette astuce permet de rallonger visuellement. C’est ce qui fournit de la profondeur.

Quant aux couleurs « chaudes », telles que le rose, orange, violet, rouge et jaune, elles ont pour effet de rapprocher les éléments de la vue. Celles-ci devraient être utilisées avec parcimonie.

Au fond du jardin, dissimulez au maximum la clôture ou muret avec des végétaux aux coloris semblables, qui monteront en hauteur. Rappelez-vous que moins vous apercevrez les limites de l’espace, plus la parcelle apparaîtra longue.

  • Accentuer l’effet de perspective

Jouez avec la perspective en accentuant l’effet avec des éléments obliques. Par exemple, le chemin de jardin peut commencer avec une certaine largeur et finir avec 40 centimètres de plus dans le fond.

La création de niveaux de hauteurs différentes confère un certain relief à un jardin, qui paraît plus vaste qu’un espace plat. N’hésitez pas à surélever des haies ou des plantes avec des bacs à plantes pour obtenir un effet plus saisissant. Cela leur permettra ainsi de mieux capter la luminosité et favoriser leur croissance.

Pour en savoir plus :