Astuces pour un mini potager

Faute de place, une telle solution est parfois une obligation. On peut ainsi cultiver les essentiels du jardin potager : aromates, laitues, radis ou tomates sur une très petite surface.

En outre, on peut choisir différentes variétés de végétaux décoratifs, de sorte à joindre l’utile à l’agréable … pour les yeux ! Le potager en carré est la version la plus classique du jardin miniature. Il permet d’optimiser le moindre recoin de terre. Surélevé, il s’avère plus commode pour le jardinier amateur qui s’en occupe : cinq minutes par jour suffisent pour ce travail. Il faut prévoir des parois de bois basses à remplir de terre. Cette dernière doit ensuite être pelletée et mélangée à du compost. L’espace est exigu quand on souhaite aménager un petit jardin, mieux vaut veiller à bien disposer ses plants et semis!

Aménager un mini potager idéal

Comme pour tout jardin destiné à être productif, le respect des saisons est incontournable. L’arrosage ne doit pas être négligé non plus afin de récolter des légumes voire des fraises au meilleur de leur forme ! En été, un très petit potager a parfois besoin de 20 litres d’eau par jour selon les espèces cultivées. Des précautions s’imposent aussi pour protéger les cultures des insectes et des oiseaux trop gourmands. Un petit grillage est facile à poser sur une surface aussi peu étendue. Il est recommandé de privilégier des végétaux à poussée rapide et faciles à cultiver, y compris quand on opte pour le potager vertical. Il se présente comme une bibliothèque, avec des étagères en pin douglas qui servent de support à des couches de terreau pour cultiver des fraisiers ou des plantes aromatiques.

Solutions pour l’aménagement d’un mini potager

Plusieurs alternatives existent quand on veut installer ses cultures potagères avec un encombrement minimum. Un joli potager en escalier est un moyen rêvé pour un gain de place optimal. Sur trois hauteurs (en général 30, 45 et 60 cm) pour 1x1m, on peut étager ses propres aromates, légumes et petits fruits à la manière des restanques provençales. Il est aussi possible de choisir l’astucieux potager modulable. Ce dernier est un véritable jardin d’intérieur qui vous fournira des salades, des petits choux ou même des fleurs. Inutile d’être doué en jardinage, il suffit de laisser les cultures pousser de façon autonome. Un réservoir d’eau et un luminaire sont prévus pour leur développement : à vous les bons légumes sans effort !

Le mini potager au fil des saisons

De mars à mai, vous pouvez semer des graines de radis. Durant la même période, avant qu’il ne fasse trop chaud, mettez en place un plant de tomate cerise ou de piment. Le mesclun peut être semé de la mi-avril à la fin du mois de juin. Côté aromates, préférez les variétés à la croissance facile comme le basilic, le cerfeuil, le thym, la ciboulette ou la menthe : plantez-les début mai. Pour améliorer l’aspect visuel de ce tout petit jardin, pensez à installer des fraisiers dans des pots « en colonne ». Enfin, veillez à l’orientation de vos futures récoltes. Trouvez-leur une situation lumineuse et aérée.